CHÂTEAU-ARNOUX (04) – Relais-Château : La Bonne Etape

2019/2021

Création d’un jardin et RÉHABILITATION DEs espaces extérieurs à la Bastide de la Bonne étape.

Etude de conception -> Etude technique

SURFACE : 1 Ha
EQUIPE DE MAÎTRISE D’OEUVRE :
TERRAM Paysage (PAYSAGISTE DPLG et URBANISTE) MANDATAIRE

Seul Relais-Château dans la vallée de la Durance, niché au cœur des basses Alpes, le site de la Bonne Etape est, par sa localisation, unique en son genre. Proche du plateau de Valensole, de la rivière et des gorges du Verdon, de la citadelle de Sisteron et à deux pas des Mées, la Bonne Etape est en quelque sorte le point de départ central à la découverte d’une région caractérisée par une nature exceptionnelle. Cette dernière est très préservée dans le jardin de la Bonne Etape, elle y est mise en exergue au travers du jardin potager duquel de nombreuses recettes de cuisine sont issues, véritable point d’orgue de la cuisine du restaurant étoilé.

S’inspirer des exemples de la Bastide de Marie à Ménerbes (84), de la Bastide Capelongue à Bonnieux (84) ou du Prieuré et Hôtel de la Baumanières aux Baux-de-Provence (13) nous semble judicieux. Ces différentes références mêlent qualité d’aménagement et de matériaux, esthétisme et respect du territoire dans lequel s’inscrit le site : la Provence mise sur un piédestal.

Ce qui semble faire l’identité et l’unicité de la Bonne Etape c’est l’amour et l’intérêt d’un chef à son Jardin et son terroir. C’est le lien évident qui lie les cuisines aux plantes, aux fruits et aux légumes cultivés in situ. Ce qui participe et qui participera à distinguer la Bonne Etape des structures voisines, c’est cette idée simple, mais élégante et puissante : du Jardin à l’Assiette.

En comparant les différents Relais-Château nous nous rendons compte que cette offre n’existe pas dans la région. Nous nous doutons bien que les chefs s’approvisionnent avec de bons produits locaux, mais aucun ne sont directement issus de leurs jardins comme le fait déjà la Bonne Etape.

Plus encore, ce magnifique potager (sur une parcelle de 2200m2 au total) est donné à voir au public, cette offre doit être poussée pour séduire les clients dès leurs premiers pas à la Bonne Etape, avant même le repas. Faire découvrir en quelque sorte les richesses de la région et les ponts créés entre un Jardin et une Cuisine. Cultiver ses propres fruits et légumes revient au goût du jour, une volonté générale qui a du sens à notre époque. La Bonne Etape est d’ores et déjà un précurseur, un pionnier dans ce domaine. Le travail essentiel est donc à porter sur les aménagements, la mise en lumière et l’accent productif et gastronomique donné à ce lieu.

Analyse

Le site de la Bonne Etape à ainsi été divisé en plusieurs sous-espaces afin de comprendre et de révéler les spécificités et les besoins de chaque micro-lieu.

Des espaces toutefois peu mis en exergue, un potentiel d’aménagement de création d’aménités au sein du site, de son entrée et de son parking, à son jardin et à son potager.

Phase AVP :

Plan des aménagements paysagers en phase AVP.
La prairie actuelle, cœur du jardin de La Bonne Etape.
La prairie envisagée, un jardin méditerranéen et aromatique au cœur de La Bonne Etape.